Débuter l’apiculture : est-ce vraiment une bonne idée ?

L’apiculture est un métier qui attire toujours de nouveaux adeptes. Certains se lancent dans une reconversion après avoir découvert une passion cachée pour l’abeille et son univers. C’est pourtant une activité qui demande beaucoup d’attention. Débuter dans l’apiculture est-il donc vraiment une bonne idée ? Nous allons répondre ensemble à cette question dans les prochains paragraphes de cet article.

Une activité passionnante

Ce qu’il faut savoir sur l’apiculture c’est que c’est quelque chose de passionnant. C’est une activité qui détient son propre charme. En effet, le processus de création du miel sort de l’ordinaire et est très ludique. On se sent bien en y participant, car on a l’impression de se rendre utile à la nature.

Se lancer dans l’apiculture permet d’aider les abeilles qui sont actuellement en voie de disparition. L’aide des apiculteurs leur permet de se reproduire efficacement. Cela leur permet également d’être plus productifs en matière de produits de la ruche. C’est en quelque sorte une contribution dans la sauvegarde de ses pollinisateurs tant importants pour l’écologie.

Développer une activité relative aux abeilles permet également de maintenir l’économie du miel et de l’agroalimentaire. Effectivement, sans ces principaux pollinisateurs, les fleurs et les plantes fruitières ne pourront plus se reproduire efficacement. Ce qui aura une répercussion directe sur la production mondiale de nourriture.

Bon seuil de rentabilité

L’activité d’apiculteur est assez rentable (voir ici comment calculer son seuil de rentabilité). C’est-à-dire que si on a assez de ruches, il est possible de vivre grâce à leur exploitation. Il n’y a pas que le miel que l’on peut tirer des abeilles et de la ruche. Il y a également des substances très vertueuses comme la gelée royale.

La demande en miel mondiale est en constance augmentation. La raison est que les abeilles deviennent rares, et la production de ce produit l’est également. On a donc une forte demande qui peut se transformer en une petite fortune si l’on persévère à produire de la qualité. D’ailleurs, on peut également se servir de nos ruches comme réserve de miel.

Quelques contraintes

Cette activité comprend quelques contraintes. Le plus important est la santé. En effet, vous ne pouvez pas vous lancer dans une telle pratique si vous êtes allergiques aux piqures d’insectes. Cela spécifiquement si vous ne supportez pas les piqures d’abeilles.

C’est donc tout aussi valable pour ceux qui ont peur de se faire piquer. Bien que l’on utilise du matériel en apiculture, les piqûres restent fréquentes. C’est donc déconseillé pour ceux qui sont phobiques. Même s’il est évident que ces derniers n’auront même pas l’idée de commencer cette activité.

Le facteur temps est également une contrainte. On ne devient pas productif du jour au lendemain. Il faudra donc être patient pour pouvoir récolter le fruit de son labeur. Le démarrage en soi demande du temps et de la persévérance.
Enfin, il vous faudra obtenir plusieurs autorisations et d’habilitation pour pouvoir lancer votre production de miel. Un processus qui peut demander un temps important et quelques difficultés.

Un investissement important

Débuter en apiculture ne se fait pas sans mettre la main à la poche. En effet, il y a beaucoup de choses à se procurer avant de pouvoir commencer cette activité.

L’espace constitue le plus important des investissements. La raison est qu’il vous faudra disposer d’un grand terrain selon le nombre de ruches que vous prévoyez d’avoir. Cela implique d’être propriétaire d’un domaine loin des grandes villes, car, l’obtention d’autorisation s’y fait plus facilement.

Il faudra également acheter tout le matériel nécessaire. Tout d’abord, il y a la fabrication des ruches, l’achat d’un extracteur de miel, la combinaison, la voilière et l’enfumoir. Cette liste n’est pas exhaustive et peut se rallonger pour une exploitation pérenne. Sans oublier le fait qu’il faudra préalablement se former.

Rating: 3.0/5. From 2 votes.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *