Comment comptabiliser les dévalorisations associées aux titres de participation ?

En comptabilité, les titres de participation représentent des immobilisations financières. Ces éléments doivent faire l’objet d’une comptabilisation particulière à l’arrêté des comptes. Aussi, ils doivent être confrontés à leur valeur d’entrée. Dans le cas où la valeur d’inventaire parait inférieure à la valeur d’entrée dans le patrimoine de l’entreprise en Belgique, cette moins-value est assujettie à une dépréciation. Vous pouvez découvrir tout l’essentiel concernant ce sujet dans le présent article.

Évaluer les titres de participation à la fin de l’exercice comptable

A chaque arrêté d’exercice, l’expert-comptable à Ixelles, Bruxelles ou à Saint-Gilles procède à l’évaluation des titres de participation cotés ou non par rapport à leur valeur d’usage. Ce dernier indique la valeur de marché représentant le montant de décaissement pour acquérir la participation. Pour pouvoir déterminer la valeur de fonction des titres de participation, il demeure toujours essentiel de recevoir les comptes de la structure émettrice.

De nombreuses possibilités existent permettant au professionnel du chiffre d’évaluer les titres de participation à la fin d’un exercice comptable. Les méthodes les plus servies couramment sont :

  • L’évaluation des titres de participation en fonction des méthodes patrimoniales
  • L’estimation des titres de participation selon les méthodes boursières ou financières

La première approche consiste à évaluer le patrimoine détenu par l’entité à travers son actif net.Pour cela, le comptable peut calculer l’actif net des comptes relatif à la quote-part du patrimoine de l’entreprise.

La deuxième méthode sert à évaluer les titres de la société par rapport au marché. Pourtant, cette opération ne peut pas paraitre toujours significative de la valeur des actions. C’est pour cette raison que le prestataire comptable retient souvent le cours moyen du dernier exercice. L’évaluation des titres de participation basée sur les approches boursières et financières facilite en effet l’actualisation des flux futurs pouvant revenir à l’entreprise.

Quand la valeur d’usage est finalement déterminée, le comptable la compare à la valeur d’entrée dans le patrimoine de la société. Mais il se peut aussi que la valeur d’inventaire parait inférieure à la valeur d’entrée, l’expert des comptes comptabilise la provision pour des titres de participation dépréciés.

Comptabiliser la provision pour dévalorisation des titres de participation

L’entreprise doit procéder à la comparaison de la valeur d’entrée et la valeur d’inventaire, et ce, élément par élément. Cela indique qu’il est impossible de compenser toutes les moins-values latentes avec les bénéfices latents. Dans ce cas, il demeure toujours essentiel de bien distinguer les actions de capital et les actions de préférence au sein d’une même entité.

Pour comptabiliser une provision pour dépréciation des titres de participation, l’expert-comptable à Ixelles débite le compte 68662. Ce dernier concerne les dotations aux provisions pour dépréciation des immobilisations financières.

En contrepartie, il tient à créditer le compte 2961 sur les provisions pour dépréciation des titres de participation.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *