Opération Sauvons la Lingerie indiscrète l’une des dernières corseteries en France

La naissance de la Lingerie Indiscrète

La société a été fondée en 2010 par d’anciens cadres de la marque Aubade. Cette entreprise de lingerie féminine qui conçoit et fabrique des produits de haute qualité à Chauvigny, dans la Vienne, est l’une des dernières corseteries de France. Entièrement « Made In France », effectivement Indiscrète fabrique tous des modèles dans leur ateliers avec une vingtaine d’ouvrières hyper qualifiées.

Made in France &&

Aujourd’hui, la société indiscrète essaie de perpétuer ce savoir-faire et cet art de la séduction à la française si jalousé dans le monde. L’ensemble des modèles est conçu et est fabriqué directement dans la manufacture de la Vienne. La société est l’un des étendards du « fabriqué en France ». A la différence des marques telles que ETAM, Aubade, Princesse tam-tam qui mis à part le fait que ces marques communique avec le mon France, n’ont rien du « made in France ».

La volonté de produire en France, est motivé pour limiter les transports de produits finis afin de réduire les émissions de CO2. Comme le fait d’avoir recourt à des emplois locaux.

#SauvonsLingerieIndiscrete

Malheureusement la manufacture poitevine de lingerie fine est en difficulté d’un carnet de commandes non régulier. De plus la société a vu la mise en liquidation d’un donneur d’ordre (environ 40.000 euros d’impayés) et ensuite une importante commande non honorée (50.000 euros), ce qui a fragilisé l’entreprise. En effet la société a été placé en redressement depuis le 24 juillet
Face à ces grosses difficultés, le président Didier Degrand s’est suicidé cet été dans les locaux même (le 10 août). L’aventure commencée il y a 8 ans semble se terminer de manière dramatique.
La cogérante Béatrice Mongella a lancé une vente solidaire pour récolter des liquidités avec le hashtag : #SauvonsLingerieIndiscrete.

A cet égard une collection « Soutien » a été mise en place. Les ventes de cette collection serviront à tenter de renflouer les caisses du corsetier. Actuellement, cela apporte à Indiscrète juste de quoi subvenir aux dépenses fixes (salaires, achat des matières premières,…)
c’est la raison pour laquelle a que différents acteurs du « made in France », dont la Fimif et le salon MIF, se mobilisent pour aider à sauver les emplois d’Indiscrète. Sans oublier de citer la région Poitou-Charentes et le conseil général de la Vienne.

En conclusion, par vos achats, vous pouvez contribuer à sauver une marque et tout ce qui va avec!

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *