Faut-il stocker son argent sous son matelas ?

Avez-vous l’habitude de garder de l’argent sous votre matelas ? Si oui, alors vous faites certainement partie de ces nombreux Français qui ont une réticence évidente vis-à-vis des banques. Plusieurs études réalisées par des institutions financières et des cabinets confirment cette tendance.

Même si la France fait partie des pays occidentaux dont les banques résistent bien face à la crise financière, force est de constater que ses citoyens, contrairement à d’autres en Occident, sont de plus en plus réticents face au système bancaire classique.

S’il est vrai que vous avez la liberté de gérer et de stocker votre argent comme il se doit, le conserver à la maison n’est pas forcément la meilleure des idées. Qui plus est lorsque la somme conservée est importante. À défaut de confier votre argent à une banque traditionnelle, vous pouvez envisager l’idée du compte sans banque.

Le compte sans banque, une alternative au modèle classique

Comme nous vous le disions en introduction, les Français ne sont pas très adeptes des banques, contrairement à d’autres populations en Occident. De nombreuses études telles que celle réalisée par le cabinet Deloitte et l’institut Harris Interactive, abondent d’ailleurs en ce sens.

Sur une population de 3189 clients des dix plus grandes banques françaises de détail, seuls 43 % des Français font encore confiance au système bancaire, contre 62 % des Britanniques et 67 % des Belges à titre comparatif. Ce chiffre passe en plus à 62 % lorsqu’on s’intéresse au plus de 50 ans qui déplorent entre autres choses, le manque de réactivité et de compréhension des banques à l’endroit de leurs clients.

Plus concrètement, 44 % de Français déconseillent à leurs proches de placer leur argent dans les banques. Et même au nombre des 56 % restants, seulement 15 % recommandent les banques dans le cadre d’une procédure d’ouverture de compte bancaire.

Face à une telle situation, comme vous pouvez le voir sur cette page, le compte sans banque peut s’avérer être une alternative sérieuse aux banques classiques. En effet, le compte sans banque présente de nombreux avantages, qui certainement vous séduiront.

compte sans banque

Le compte sans banque : fonctionnement, avantages, inconvénients

Le compte sans banque est une solution apparue dans le paysage financier depuis maintenant quelques années. Par sa souplesse (accessible même aux interdits bancaires) et ses tarifs plutôt compétitifs, il peut être une option intéressante pour de nombreux particuliers.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Comme vous l’imaginez peut-être déjà à travers l’expression, le compte sans banque n’est pas un compte bancaire à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un compte de paiement, qui vous évite de passer par une banque. Vous avez à traiter avec une entité annexe. Il a la particularité de s’adresser à une clientèle très large, puisqu’il est par exemple accessible aux interdits bancaires.

Pour cette raison et pour d’autres, le compte sans banque suscite un engouement évident et attire de nombreux curieux. Son fonctionnement s’apparente à celui d’un compte bancaire traditionnel, à la différence qu’ici, vous n’avez ni chéquier, ni aucune possibilité de découvert.

Quelles sont les caractéristiques du compte sans banque ?

Le compte sans banque est une formule accessible à tous, particuliers comme professionnels, y compris dans le cadre du droit au compte, ceci sans aucune condition de revenus. Il vous permet donc de disposer d’un compte de dépôt, même dans l’éventualité où vous êtes en situation d’interdit bancaire. Nombreux sont les organismes financiers qui proposent cette offre.

La procédure d’ouverture de votre compte sans banque est assez simple. Vous n’avez qu’à fournir une pièce d’identité en cours de validité et un numéro de téléphone. En règle générale, 48 heures suffisent pour que votre compte soit actif et opérationnel. Il vous donne la possibilité d’avoir un relevé d’identité bancaire et une carte de paiement rechargeable.

Le compte sans banque vous offre la plupart des possibilités proposées avec un compte classique. Vous pouvez ainsi le gérer depuis votre smartphone ou votre ordinateur. Vous avez la liberté d’effectuer et de recevoir des virements, d’alimenter votre compte, d’installer des prélèvements automatiques, d’effectuer des paiements en ligne, d’envoyer de l’argent via SMS, etc.

Seules limites avec un compte sans banque : vous ne pouvez pas avoir de chéquier ni de découvert (autorisé ou non). Face aux avantages de cette solution, ces limites sont presque insignifiantes.

gestion compte sans banque

Les avantages et inconvénients de ce système

Le premier avantage que nous attribuons au compte sans banque est sans doute son accessibilité. En sus, il vous permet de réaliser toutes les opérations de gestion financière courante, un argument de taille. Sur votre compte sans banque, vous pouvez par exemple domicilier votre salaire, en plus d’effectuer divers paiements.

Aussi, l’impossibilité de découvert peut être considérée comme un avantage du compte sans banque. En réalité, le découvert n’est rien d’autre qu’un crédit de votre banque qui a pour conséquence de vous mettre dans le rouge. Pour les personnes qui ont du mal à gérer leurs dépenses, l’absence de découvert peut les inciter à une gestion plus rigoureuse de leurs finances.

En dehors de ces avantages, nous notons aussi la gestion entièrement digitalisée que permet le compte sans banque. Avec cette solution, plus besoin de vous rendre forcément dans une agence, au guichet, de prendre rendez-vous…

Avec le compte sans banque, la gestion de vos opérations se fait entièrement en ligne, à partir d’une application ergonomique et intuitive. Priorité est donc accordée à la qualité de votre expérience utilisateur, avec la possibilité d’échanger par chat avec un service client réactif. Par ailleurs, selon la banque de ce type choisie, vous pouvez bénéficier de certains services comme le virement national ou international simplifié.

Outre l’absence de chéquier, un autre hic est lié au compte sans banque. Lorsque vous faites un dépôt sur un compte bancaire traditionnel, la somme est placée sous la responsabilité du Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR). Or, les établissements de paiement ne sont pas adhérents au FGDR. Vos versements sont déposés sur un compte de cantonnement. En cas de faillite de l’organisme de cantonnement, la couverture par le FGDR n’est pas systématiquement garantie.

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *