Les différents types de couches pour bébé

Il existe deux types de couche enfant : lavable et jetable (classique ou écologique). Chaque variante a ses avantages et ses inconvénients. Découvrez celle qui répond le plus à vos attentes à travers notre guide.

https://cdn.pixabay.com/photo/2012/02/29/16/09/baby-19429_960_720.jpg

Les couches lavables

L’essentiel à savoir sur une couche lavable se manifeste de par :

Sa définition

Une couche lavable est une couche réutilisable puisque comme son nom l’indique, elle peut être lavée. D’une manière générale, elle est confectionnée à partir de tissus en fibre naturelle.

Ses caractéristiques

Elle comprend deux parties de base :

  • Une partie absorbante
  • Une partie imperméable

Elle peut être disponible en toute taille

  • T6 : pour les 10 à 30 kg
  • T5 : pour les 10 à 18 kg
  • T4 : pour les 7 à 14 kg
  • T3 : pour les 4 à 8 kg
  • T2 : pour les 3 à 5 kg
  • T1 : pour les 2 à 4 kg
  • T0 : pour les nouveau-nés

Ses modes d’emploi

Une couche lavable s’utilise avec un insert qui est à renforcer avec un papier de protection. Lorsque l’enfant salit ce dernier, il suffit de le retirer pour le mettre aussitôt aux toilettes. Lors des phases d’initiations, il est recommandé de se fier au manuel d’usage fourni.

Ses avantages

Sa production exclut la présence de matières toxiques. Elle se fait également dans un total respect de l’environnement. Il faut reconnaître que sa consommation permet de réduire le rejet d’une quantité considérable de déchets.

Une vingtaine de couches peut suffire à un seul bébé, sans oublier qu’elle peut aussi être adoptée sur un autre enfant.

Ses inconvénients

Son usage demande du temps et de la volonté, notamment pour le lavage et la mise en place des accessoires (insert et papier).

Les couches jetables

Les couches jetables se subdivisent en deux grandes catégories, à savoir la couche classique et la couche écologique. Sur quels points elles se distinguent ?

Leur composition

  • La cellulose

Le matelas destiné à l’absorption des matières solides et liquides est toujours en cellulose. C’est la technique de blanchissement de celle-ci qui est différente. Pour les marques bios, l’oxygène est utilisé à la place du chlore jugé toxique.

  • Le PolyAcrylate de Sodium ou SAP

Dans les deux cas, le coussin de gel destiné à absorber le liquide contient du SAP, une substance qui fait encore débat. Cela dit, sa quantité diffère grandement d’une marque à l’autre. Ce qu’il faut remarquer, c’est qu’une couche écologique est dotée d’au moins 50 % de matière naturelle.

  • La plastique

Polypropylène, polymères, polyéthylène… Les dérivés de plastique sont souvent présents au niveau des accessoires comme les attaches.

Les produits chimiques

Les fabricants de couches écologiques excluent tout recours aux produits toxiques, dont voici quelques exemples :

  • Dioxine
  • Pesticide
  • Parabène

Ils n’ajoutent pas de lotion, généralement à base de vaseline, ayant pour rôle de prévenir les irritations. Ses origines pétrochimiques étant pointées du doigt par les fervents protecteurs des droits des consommateurs.

En matière de parfum, les couches certifiées bios n’en sentent pas.

Dans le cas des couches jetables classiques, ces différentes certitudes ne sont pas vraiment au rendez-vous. Ce qui fait naître de plus en plus la réticence des parents à leur propos.

Comment choisir vos couches bébé ? C’est la question principale à se poser avant un achat. En résumé, les deux critères ci-dessous sont à retenir :

  • La composition : au moins 50 % de matières premières d’origine naturelle.
  • Les certifications : la fiabilité d’une marque de couche écologique doit être attestée par des inscriptions sur son site.

À noter que dans la mesure du possible, l’alternative lavable est toujours favorable.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *