La presse magazine féminine : prospère grâce à ses lectrices

Même si la presse est en crise, une partie de celle-ci a su préserver sa notoriété : il s’agit de la presse féminine. Et on peut même dire qu’au moment où l’on parle, ce secteur se porte très bien ! Les magazines se vendent comme de petits pains et le nombre d’adeptes ne cesse de grandir. Plusieurs raisons incitent les éditeurs à poursuivre ce chemin, mais lesquelles ?

Pourquoi la presse écrite est-elle toujours aussi présente ?

Ce n’est plus un secret pour personne : tant que les femmes existeront, la presse écrite ne connaîtra aucun déclin ! Même si la crise est présente un peu partout, celle-ci ne semble pas en souffrir. Mais pourquoi ? Les lectrices, qui adorent suivre l’actualité via des magazines, sont toujours aussi dominantes. Elles sont nombreuses à apprécier ce loisir qui les distrait en tout point.

Les annonceurs ont également un rôle primordial dans ce succès, puisqu’il consiste à la réussite du lancement des magazines. Certains éditeurs usent du soutien de ces annonceurs pour booster leur chiffre d’affaires et ainsi continuer à prospérer d’année en année.

magazine femme

La presse écrite, un secteur difficile

Si l’on se réfère aux chiffres, les magazines dédiés aux Gamers et aux Geeks ont connu un déclin de 27 % de leur investissement publicitaire. Le monde de la décoration extérieure et du bricolage ne se porte pas très bien non plus, avec une baisse de -14 % sur leur chiffre d’affaires. De leur côté, les magazines destinés à la gent féminine se classent en seconde position, après les journaux et actualités internationaux, parmi les presses les plus appréciées du moment.

Même si la presse féminine est toujours aussi appréciée, cela n’empêche pas qu’elle soit assujettie elle aussi à quelques soucis d’auditoire. Prenons un exemple avec la sortie du tout premier magazine féminin en 2007, « Femme actuelle ». Il a récolté plus d’1 million de ventes par semaine, mais au fil du temps, ce nombre a diminué petit à petit à 800 000 magazines vendus par semaine quelques années après (un chiffre toutefois très honorable !).

La presse féminine tire son épingle du jeu

Le magazine « Femme Actuelle » demeure un exemplaire à forte notoriété, qui ne cesse d’intéresser les femmes jusqu’à aujourd’hui. Un autre magazine a su résister à la crise économique : il s’agit du magazine « Elle ». Celui-ci impressionne le monde éditorial avec ses succès qui ne cessent de se multiplier. En 5 ans seulement, ses ventes ont connu une progression de 10 %. Cela démontre que même si le combat est rude dans cet univers si concurrentiel, il y en a qui savent se démarquer et prendre des risques pour demeurer innovants.

Pour un magazine à fort potentiel, l’important est de pouvoir attiser la curiosité des femmes ainsi que des annonceurs. De plus, nombreux sont les journaux qui ont commencé à investir dans cette démarche, à l’exemple du Figaro qui a lancé sa rubrique « Figaro Madame ». Celle-ci s’avère plus rentable que les autres actualités. C’est un marché qui n’est pas extensible, mais il existe des annonceurs féminins qui préfèrent encore et toujours les éditions écrites.

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *