Sport : les genouillères sont-elles vraiment utiles ?

La genouillère se révèle indispensable pour limiter l’amplitude du mouvement en cas de blessure. En plus de réduire la douleur, elle optimise le processus de guérison. Le port de contention articulaire est également recommandé pour ceux qui pratiquent le cross training, l’haltérophilie, l’athlétisme, le rugby, le handball… Découvrez dans quels cas le port de genouillère s’avère indispensable.

La genouillère : une contention post opératoire

Une blessure au genou reste une expérience douloureuse pour un sportif. Il voit ainsi sa mobilité et ses capacités limitées. L’utilisation d’une orthèse sera donc prescrite par le chirurgien, le rhumatologue ou le kinésithérapeute à la suite d’une opération (réparation du ménisque ou du ligament croisé antérieur).

Cette solution s’avère également nécessaire dans le cas d’une fracture du tibia supérieur ou de la rotule. Contrairement à une genouillère de sport, la version curative est nettement plus rigide. Elle permet effectivement d’immobiliser l’articulation pour optimiser la guérison. Le patient pourra toutefois réaliser des mouvements doux. L’utilité d’une genouillère de sport sera ensuite envisagée pour mieux gérer la reprise des activités sportives.

La genouillère sportive : pour préserver les articulations

Compte tenu de l’intensité des sports de force, la genouillère fait partie intégrante de la panoplie de l’haltérophile ou de l’athlète. En effet, les muscles au niveau des mollets, des ischio et des quadriceps lors des mouvements de squat ou pendant l’arraché pour l’haltérophilie. L’amplitude du mouvement est telle que les lésions aux genoux peuvent subvenir à tout moment. Par conséquent, la pratique de certaines disciplines requiert le port de genouillères compressives.

genouillère

Les genouillères sportives servent aussi lors de la pratique du cross training et ce, même si les poids sont moins lourds. Il ne faut pas oublier que les mouvements répétés augmentent les risques de blessures aux genoux. Il en est de même pour les sports de balle comme le handball, le volley-ball, le basket… Les articulations au niveau des genoux sont soumises à rude épreuve lors des courses effrénées pour rattraper le ballon. Le port de genouillère reste de mise pour prévenir les lésions.

Port de genouillères : pour quelles pathologies ?

La genouillère s’avère incontournable pour remédier aux blessures telles que la dislocation rotulienne. Ce genre de mal survient généralement durant les courses ou la marche. Le port d’une orthèse sera également prescrit à la suite d’une fracture. Cette option est moins contraignante qu’un plâtre, mais se révèle tout aussi efficace.

Dans le cas d’un syndrome de stress de la bande iliotibiale, les genouillères permettent de comprimer les muscles et les articulations au niveau du tibia. Et bien évidemment, les personnes qui souffrent d’arthrose ont recours aux genouillères. Ces dernières contribuent à décharger les articulations aux genoux.

Comment porter la genouillère ?

Le choix du type de genouillère se fera surtout en fonction de la gravité de la blessure. Il convient aussi de la porter correctement pour qu’elle puisse contenir au mieux le genou blessé. Pour ce faire, il faudra centrer la genouillère sur la rotule avant de serrer les sangles. En outre, prévoyez des vêtements amples tels que les survêtements ou les shorts pour profiter d’un maximum de confort.

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *