Quel oreiller choisir si on a mal aux cervicales

L’une des questions qui revient fréquemment de la part des patients en cabinet d’osthéopathie est de savoir si leurs douleurs cervicales ou dorsales pourraient être dues à un oreiller inadéquat.

Il est possible que les douleurs cervicales aient un rapport avec l’oreiller, puisque nous passons en moyenne 8 heures à nous reposer dessus ; mais ce n’est probablement pas la seule cause de la douleur. Pourtant, un bon oreiller peut nous aider à nous reposer et, en même temps, à prévenir ou à soulager certaines douleurs cervicales et dorsales.

Comment choisir un oreiller ?

Le but de l’oreiller est de maintenir la colonne vertébrale droite en comblant la courbure du cou et donc de détendre les muscles du cou.

Tout d’abord, elle doit maintenir la colonne vertébrale dans un alignement naturel, comme lorsque nous sommes debout. Si la hauteur de l’oreiller est trop élevée lorsque vous dormez sur le côté ou sur le ventre, cela augmentera la tension musculaire à l’arrière du cou et des épaules. Il peut également obstruer la respiration, ce qui entraîne des ronflements. Si l’oreiller est trop bas, des tensions musculaires dans le cou peuvent également apparaître. En fonction de vos mensurations, l’oreiller doit maintenir une hauteur de 10 à 15 cm, afin de soutenir correctement votre tête et votre cou.

Avant tout, vous devez vous sentir à l’aise avec votre oreiller. Vous pouvez suivre des milliers de conseils de professionnels et d’amis et trouver l’oreiller qui vous convient le mieux, mais si vous ne vous sentez pas à l’aise avec, ce ne sera pas votre oreiller idéal.

Par exemple, il y a des personnes qui se sentiront mieux avec un tissu plus chaud comme la flanelle ou un tissu plus frais comme le coton…

Il doit s’adapter à différentes positions de sommeil tout en soulageant les points de pression. La texture de l’oreiller sera importante pour cela, nous en parlerons plus tard.

Cet article vous explique plus en détail comment dormir quand on a des douleurs cervicales

Dis-moi comment tu dors et je te dirai quel oreiller il te faut.

La première chose à prendre en compte lors de l’achat d’un oreiller est la position dans laquelle vous dormez habituellement.

Dormir sur le dos :

L’oreiller doit être d’une épaisseur et d’une fermeté intermédiaires, permettant la courbe naturelle du cou. Cela signifie que si quelqu’un vous regarde depuis le côté du lit, votre tête doit être à l’horizontale par rapport au matelas. Si l’oreiller est trop haut ou trop bas, nous nous réveillerons avec des douleurs et des raideurs au niveau du cou.

Dormir sur le côté :

L’oreiller doit permettre d’aligner la tête avec le reste du dos. Si vous nous regardez de côté, les deux oreilles doivent être à la même distance de vos épaules. Pour cela, l’oreiller doit être épais et ferme afin que la tête ne soit pas inclinée.

Dormir sur le ventre :

Ce n’est pas une position recommandée, et si vous pouvez l’éviter, ce serait mieux pour votre dos, mais nous en parlerons plus tard. Toutefois, si c’est la seule façon dont vous pouvez vous endormir, un oreiller souple et étroit sera le plus adapté pour permettre à votre tête de tourner naturellement.

Toutes les positions :

si vous êtes de ceux qui bougent beaucoup, un oreiller moyennement ferme est le meilleur choix pour que vous puissiez adapter l’oreiller aux différentes positions que vous adoptez.

Et de quel matériau doit être fait mon oreiller ?

Les oreillers en fibres synthétiques ou en plumes sont flexibles, ils sont donc recommandés pour les personnes qui dorment sur le ventre.

Pour les personnes qui bougent beaucoup pendant leur sommeil, les oreillers en latex et en viscoélastique comme un oreiller à mémoire de forme sont recommandés, car ils possèdent un système à mémoire et s’adaptent à la personne qui les utilise.

Et la forme de l’oreiller ?

Il existe trois types d’oreillers :

  1. Traditionnel : c’est l’oreiller le plus courant, allongé et étroit. Il est recommandé pour toutes les positions.
  2. Papillon : étroit dans la zone centrale et s’élargissant sur les bords. Il convient aux personnes souffrant d’affections cervicales et dorsales.
  3. Cervical : convient également aux personnes souffrant d’affections cervicales et dorsales, il comporte deux zones convexes et une zone concave, pour s’adapter au cou et à la tête.

Quelques conseils et soins pour votre oreiller

Il est conseillé de choisir une taie d’oreiller respirante.

Si vous êtes allergique, cherchez une taie d’oreiller et lavez-la fréquemment.

Les oreillers peuvent perdre de leur fermeté avec le temps, il est donc recommandé de changer d’oreiller tous les 5 ans environ.

Si vous dormez en couple, il est recommandé que vous ayez chacun votre propre oreiller.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.