La pêche à la mouche – Une discipline peu connue en France

Marché et sport très vaste, la pêche est constituée d’une multitude de discipline qui est plus ou moins pratiquée. La pêche à la mouche fait partie de cette grande variété d’activité dans ce vaste monde qu’est la pêche. En effet, les pêcheurs à la mouches de représente que 5% des pêcheurs en France. Ce microcosme regroupe des passionnés de cette pêche vieille comme le monde. Cette passion se transforme parfois en élitisme qui rend la pratique moins accessible qu’elle ne pourrait l’être.

Débuter la pêche à la mouche – De quoi ai-je besoin ?

La pêche à la mouche de demande pas beaucoup de matériel. Vous aurez juste besoin d’une bonne canne à mouche, des waders (si possible avec une bonne épaisseur, l’eau de certaines rivière peut être froide), d’un moulinet avec du fil spécial pour la pêche à la mouche et des mouches.

Si vous le souhaitez vous pouvez commencer avec des sauterelles. C’est le même principe que la mouche, vous la présenté à votre poisson et vous regardez ces réactions.

Le bouche à oreille, une vraie mine d’or

Comme tous passionnés, quand un pêcheur se lance sur le sujet de la pêche il est difficile de l’arrêter et cela peut vite devenir lassant. Et pourtant c’est le meilleur moyen d’avoir des infos et astuces sur les différentes techniques de pêche, sur les bons spots de pêche et sur les différentes expériences de pêche de celui-ci. En fonction de la région où vous vous trouvez, discuter avec les locaux en bord de rivière vous donnera un bon aperçu de vos chances de trouver du poisson.

Apprendre et connaitre son environnement de pêche

Peu de bon pêcheur le font mais visualiser et connaitre l’environnement sur lequel vous pêchez est très important. C’est grâce à ces données que vous pourrez anticiper les mouvements des poissons si convoités. Vous découvrirez les parcours les mieux peuplés et vous pourrez vous concentrer dessus une fois que vous irez pêcher.

Commencer petit pour affiner votre technique

Il est important dans un premier temps de ne pas s’engager sur des grosses artères avec beaucoup de courant. N’ayant pas beaucoup d’expérience, il est recommandé de débuter sur des petits courants. Commencer petit à petit est toujours préférable que d’entrer dans le vif du sujet sur des fort courants qui demandent plus de technique et une expérience plus aguerrit. Faites vos armes sur des spots faciles puis monter la difficulté au fur et à mesure de votre progression.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *