Le dividende d’Air liquide : combien espérer gagner en bourse ?

Connaissez-vous le véritable intérêt des dividendes d’Air Liquide en bourse ? Si vous investissez sur les marchés financiers, à titre professionnel ou privé, vous savez sans doute que le portefeuille du trader doit être décomposé en plusieurs produits financiers. Parmi eux, les actions de société négociées sur Euronext font partie intégrante de l’activité des traders. Les actions possèdent cet avantage de pouvoir procurer deux types de revenus au gérant du portefeuille :

  • Des revenus issus de la plus-value de l’action, ou de sa moins-value en cas de vente à découvert (VAD) ;
  • Des revenus issus des dividendes, généralement détachés une fois par an.

Principe et fonctionnement des dividendes en bourse ?

Le principe de fonctionnement des dividendes peut sembler complexe pour le trader qui débute en bourse. Pourtant, il n’en est rien. Les sociétés cotées en bourse respectent toutes le même process en matière de dividendes. Ce dernier est composé en deux étapes : le détachement du dividende, et le paiement de ce dernier.

Le détachement

Chaque année, l’assemblée générale des actionnaires vote la valeur des dividendes qui seront versés à toute personne possédant une action de la société. Si la situation financière de l’entreprise ne le permet pas, il est possible qu’aucun dividende ne soit versé aux actionnaires. En revanche, si l’entreprise a réalisé un bénéfice, ce dernier peut être distribué en partie sous forme de dividende.

Lors du vote, le montant du dividende est consigné dans le procès-verbal d’assemblée générale. Dès le lendemain, ce document est communiqué sur la place publique, et les possesseurs d’actions au jour du vote savent s’ils vont toucher des dividendes ou non. C’est à la date de détachement du dividende qu’il est important de posséder l’action concernée. Une fois le vote établi et le dividende détaché, l’action peut être revendue sur le marché boursier, alors même que le paiement du dividende n’interviendra que plus tard.

Bourse

Le paiement

La seconde partie, qui est la plus intéressante pour l’investisseur, est le paiement du dividende. Conformément au montant qui a été voté, le dividende est payé à la date prévue par la société, souvent quelques semaines après l’assemblée générale des actionnaires. Lors du paiement, le montant du dividende est directement versé sur le compte bancaire de l’actionnaire. Par exemple, si l’action d’Air Liquide cotait 100 €, et qu’un dividende Air Liquide de 2 € a été voté le 31 mai, payable au 31 août, le cours de l’action diminuera de 2 € au premier juin, et l’actionnaire qui possède 20 actions verra son compte bancaire crédité de 40 € (20 x 2 € = 400 €) le 31 août de la même année.

Quel est le montant des dividendes chez Air Liquide ?

Le montant des dividendes n’est jamais connu à l’avance. Ce dernier est voté par l’assemblée générale des actionnaires chaque année, au moment du détachement des dividendes. Néanmoins, on peut observer chez Air Liquide une certaine stabilité des dividendes versés aux traders qui investissent dans ces actions.

Ainsi, Air Liquide proposait un dividende de 2 € par action en 2005, montant qui a progressivement évolué jusqu’en 2018 où il atteint 2,65 €. Il y a donc fort à parier que le montant du dividende d’Air Liquide atteigne en 2019 environ 2,70 €. À titre d’exemple, en 2018, une personne qui possédait 1000 actions Air Liquide pouvait recevoir 2 650 € de dividendes au titre de ces actions.

Un excellent moyen de rentabiliser son épargne

Compte tenu de ces informations, les dividendes sont une manière très intéressante de faire fructifier son épargne. Si l’achat et la revente d’actions peuvent être intéressants pour les traders qui envisagent de retirer une plus-value de l’opération, le dividende possède de nombreux avantages :

  • Son montant est relativement fixe sur des actions stables telles qu’Air Liquide.
  • Le dividende n’est pas sujet à la volatilité, contrairement à un investissement sur la plus-value.
  • Le dividende n’est pas un produit à risque : son paiement est de droit à la date votée par l’assemblée générale des actionnaires.

Ainsi, un trader indépendant doit varier son portefeuille d’actions de manière à jouer tant sur la plus-value apportée par ses positions que sur la distribution de dividendes. Il est ainsi possible de considérer qu’un dividende est un revenu fixe, alors qu’une plus-value est un revenu occasionnel et bon marché.

Quelle fiscalité pour les dividendes ?

Bien évidemment, les dividendes ne sont pas nets d’impôt lorsque le trader les reçoit sur son compte bancaire. Comme tout produit financier, ces derniers doivent être déclarés et font l’objet d’une fiscalité adaptée. En la matière, il existe une distinction importante à opérer en raison de l’arrivée de la flat tax.

Par principe, la flat tax soumet les dividendes à une imposition automatique forfaitaire de 30 % (12,8 au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2 % au titre des cotisations sociales). Si le trader ne donne aucune consigne particulière, c’est ce taux d’imposition qui sera automatiquement appliqué sur ses dividendes, alors même qu’il peut relever de la tranche inférieure.

Sur option, il est bien évidemment possible d’opter pour le régime réel. Dans ce cas, les dividendes seront taxés de 17,2 % au titre des charges sociales (le pourcentage reste le même), mais la part concernant l’impôt sur le revenu dépendra de la tranche sur laquelle se situe le trader. Si son imposition annuelle est inférieure à 12,8 %, alors il sera plus intéressant de solliciter l’application du régime réel. En revanche, si le trader est soumis à une tranche dont le taux est supérieur à 12,8 %, alors l’application de la flat tax sera préférable.

Les produits financiers boursiers permettent d’arrondir les fins de mois

De nombreux particuliers ont désormais recours aux produits financiers et boursiers pour arrondir leur fin de mois. En effet, ils représentent un investissement parfois rentable, à condition d’en maîtriser le risque. D’une manière générale, on considère qu’il est préférable d’investir en bourse de l’argent que l’on est prêt à perdre, car l’arrivée d’une crise financière ou une mauvaise manipulation du broker peut parfois engendrer des pertes conséquentes. Les dividendes permettent de sécuriser une partie de la position du trader en lui apportant des revenus fixes.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *