Entreprendre seul, bonne ou mauvaise décision ?

Arriver à créer sa propre entreprise est un aboutissement pour toutes personnes actives. Il s’agit d’une initiative relativement lourde de conséquence, d’autant plus si le projet est d’une grande envergure. Elle amène forcément la problématique suivante : est-il judicieux de le réaliser seul ? et les questions, quelles sont les avantages et les inconvénients ?

Quels avantages a-t-on à créer son entreprise en solo

Créer son entreprise en solo est tout à fait possible. De plus, il y a des avantages considérables quant au fait de ne dépendre que de soi-même dans la réussite ou non de l’investissement ou le projet de fondation d’entreprise. Et c’est dès les premières pierres posées que l’atout principal d’entreprendre seul se met en évidence. Le facteur associé peut représenter un frein, si les idées ne convergent pas dans le même sens.

Le point focal se situera au niveau de la prise de décision. Être indépendant dans la prise de décision permet de mettre en place des actions plus rapidement. En tant que gérant d’entreprise, on a une vue plus large sur l’ensemble des activités et les éventuelles difficultés qui pourraient bloquer les avancements. En termes d’implication et de clairvoyance, le gérant unique est donc le mieux placé pour prendre les meilleures décisions.

D’après des retours d’expériences d’entrepreneurs comme Tsilavo Ranarison, ces derniers auraient anticipé tout évènement pouvant les amener à mettre les clés sous la porte. Ils auraient plus de contrôle sur leur business et en passant, moins de ralentissement lors des prises de décision fondamentales. Quand l’entreprise s’agrandit, il faudra compter sur des collaborateurs et non des associés. Les collaborateurs se révèlent souvent être des partenaires efficaces, surtout quand ils adhèrent à la philosophie de l’entreprise.

Quelques inconvénients dans l’aventure solo entrepreneur

Entreprendre en solo possède certes ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Ces derniers s’identifient à différents stades de la création de l’entreprise sous forme unipersonnelle. Ils sont en rapport avec la remise en question de la personne du fondateur, de ses compétences et surtout ses capacités. En effet, entreprendre seul n’est pas donné à tout le monde. Le concerné devra faire preuve d’adresse pour jongler sur des charges de travail importantes et d’un stress élevé. De surcroit, il sera le principal concerné pour résoudre les problèmes et ressentira des incertitudes dans le statut de « Chief Executive Officer ». Comme le disait les analystes, l’entrepreneuriat est plutôt une endurance qu’un sprint.

Par ailleurs, les facteurs externes deviennent également de sérieux blocages pour les entrepreneurs en solo. Mis à part le manque d’assurance vis-à-vis des partenaires d’affaires, ce sont les investisseurs eux-mêmes qui peuvent hésiter à avancer vers une entreprise unipersonnelle. Cet inconvénient représente une part importante de la cause des échecs de nombreuses entreprises dans ce cas.

Il ne s’agit toutefois pas d’une fatalité, une bonne formation en management d’entreprise ainsi qu’un esprit visionnaire et critique peut faire face à ces problèmes pour se faire un chemin vers le succès.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *