Conteneurisation et Virtualisation: un concept, deux fonctionnement

La virtualisation n’est plus la seule technologie à connaître dans l’univers du Cloud. La conteneurisation, qui est une nouvelle manière plus efficace de virtualiser, permet l’exécution d’une application de façon isolée dans ce qu’on appelle conteneur. Si les deux concepts consistent à lancer des processus de manière virtuelle, il est important d’en comprendre les différences pour s’assurer de faire le bon choix. Les entreprises gérant de grandes diversités d’applications seront plus enclines à recourir à la conteneurisation. Voyons cela plus en détail ci-après.

La conteneurisation, compartimentation de l’exécution des applications

La conteneurisation informatique permet l’exécution d’applications dans des compartiments virtuels nommée conteneur. Le noyau du système d’exploitation est ensuite connecté par le conteneur. L’entreprise n’a donc pas à gérer une nouvelle installation du système d’exploitation comme pour les machines virtuelles. C’est le noyau qui prend en charge la gestion des ressources de l’ordinateur. Il permet une communication entre les diverses composantes aussi bien matérielles que logicielles.

La conteneurisation facilite le déplacement des applications virtuelles entre les systèmes d’exploitations. Le processus n’a ainsi pas besoin de faire appel aux ressources habituellement indispensables comme la mémoire vive. Et comme les conteneurs utilisent un seul système d’exploitation, l’échange des données entre eux est simplifié. L’exécution se fait aussi vite que sur des machines virtuelles. Ces conteneurs prennent aussi moins de place. La conteneurisation apporte une solution d’évolution technique facile grâce car ne requière pas une mise à jour manuelle sur chaque machine virtuelle.

Virtualisation : un système d’exploitation entier dans le cloud

La virtualisation fonctionne d’une manière simple.  En effet, au lieu d’une ou plusieurs applications tournant avec un système d’exploitation d’un seul serveur, on a recours à une mutualisation de plusieurs serveurs virtuels. Le fonctionnement se fait à travers un serveur physique appelé hyperviseur. Ce dernier fournit l’émulation intégrale des diverses ressources matérielles comme le CPU, le disque dur, l’unité centrale du serveur physique, pour permettre par la suite les partages entre les machines virtuelles.

Ces machines virtuelles sont communément nommées VM ou Virtual Machine. Elles vont bénéficier des ressources matérielles en fonction de leurs besoins. Le grand atout de la virtualisation est la possibilité de changer les ressources matérielles en quelques clics. Les machines virtuelles ont leurs propres systèmes d’exploitations et sont faciles à manier. Par exemple, le basculement d’une machine virtuelle d’un endroit à un autre est très faisable. Les entreprises peuvent même faire une sauvegarde et une duplication d’une VM sans que cela ne soit remarqué par les utilisateurs.

Quelques solutions de virtualisation et de conteneurisation VMware

La virtualisation permet une solution agile, flexible, évolutive ainsi qu’une réduction considérable des coûts d’une entreprise. Parmi les meilleurs fournisseurs de solutions de virtualisation, VMware offre des solutions de virtualisation de postes de travail et d’applications à travers son offre VMware Horizon. Sécurisé et moderne, la plateforme peut prendre en charge n’importe quel Cloud. VMware propose aussi des solutions de virtualisation de réseau. Cela permet l’exécution semblable à un réseau physique d’un réseau virtuel à travers les solutions NSX.

Cette solution de conteneurisation de VMware VMware NSX permet d’apporter des réponses de gestion intégrée dans le Cloud. Elle équilibre les charges, offre une solution sécurisée et automatique. Les analyses permettent aux entreprises d’avoir une bonne visibilité sur l’ensemble de l’environnement.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *