Comment surmonter la dépression en ces temps de COVID-19 ?

La pandémie du COVID-19 constitue une réalité particulière avec laquelle nous apprenons à vivre depuis un an. Malgré les dispositions mises en place par les gouvernements, cette pandémie n’a de cesse de toucher encore plus de victimes. Si son impact sur le plan physique est connu de tous, ceux relatifs à la santé mentale semblent être relayés au second plan. En effet, cette crise sanitaire peut affecter les individus sur le plan physique, mais également sur le plan psychologique. Découvrez dans les lignes suivantes quelques conseils afin de mieux surmonter ces moments douloureux.

Savoir écouter son corps pour mieux l’entretenir

Contrairement au stress qui est une réponse physiologique normale à une situation anormale, la dépression survient dans une situation aussi bien normale qu’anormale. Elle est surtout un état passager de lassitude, de découragement et tristesse qui peuvent arriver à n’importe qui et se manifester de plusieurs manières. Ce mal déjà présent dans notre société semble se décupler en raison de ce sentiment d’isolement et de solitude engendré par le confinement d’une part et les autres mesures de distanciation sociale d’autre part.

Les effets de la dépression peuvent changer d’une personne à une autre, ce qui rend son identification particulièrement difficile. Ainsi, il est impérieux de prêter attention aux petits détails comme : les difficultés liées au sommeil, l’inquiétude et l’insécurité liées au virus, le sentiment d’être dépassé par les événements et une vision négative des choses qui viennent bouleverser vos habitudes.

En réalité, la dépression se manifeste aussi bien sur le plan physique que psychologique. Pour ceux qui possèdent les ressources et les facultés pour s’adapter à ce type de situation, il est possible de surmonter cet état de lassitude. Cependant, les malaises peuvent persister et s’aggraver chez les personnes ayant une prédisposition à la dépression. Pour ceux-là, les signes qui suivent peuvent être un avertissement que votre état s’empire.

On note : les chutes ou perte de cheveux qui nécessitent non seulement un traitement pour corriger une alopécie, mais également des séances chez un psychologue ; une sensation de panique lorsque vous entendez parler du virus ; des pensées négatives envahissantes ; une perte de plaisir et d’intérêt envers les activités que vous avez l’habitude d’apprécier ; une surveillance constante des symptômes reliés au virus.

Comment prendre soin de soi ?

Ressentir une vague d’émotions dites négatives en ces temps d’incertitude et de bouleversement est bien naturel. Profondément humaines, elles sont inévitables. En réalité, les problèmes apparaissent lorsque notre égo nous pousse à leur résister ou à les étouffer. Il ne sera pas question de lutter contre soi-même, mais d’apprendre à les accepter. Précisons que cet exercice consistera à accepter vos états d’âme comme faisant partie de vous tout en gardant à l’esprit qu’ils ne vous définissent pas. Notez que le rapport au temps est essentiel pour l’épreuve que nous traversons. Ainsi, devriez-vous établir un emploi de temps quotidien qui vous permettra de vous occuper. Veillez également à vous accorder de petits plaisirs. Apprenez à accepter l’aide des autres. Si vous vivez seul, gardez les liens avec vos proches à travers des appels réguliers par exemple. N’hésitez pas à vous faire aider par un spécialiste.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *