Santé

Qu’est-ce qui le provoque ronflement ?

Le ronflement, émanant souvent pendant le sommeil, est défini comme étant des vibrations anormales du pharynx lors de l’inspiration. Il crée un bruit rauque pouvant être variable en intensité. Tantôt passager, tantôt persistant, ce phénomène perturbe fréquemment le sommeil, affectant aussi bien les adultes que les enfants.

La recherche des causes sous-jacentes est essentielle en cas de ronflement persistant.

Le ronflement chez l’adulte

Le ronflement chez l’adulte résulte souvent de plusieurs facteurs susceptibles de déclencher ou d’aggraver ce phénomène sonore. Comprendre ces différents éléments est crucial pour aborder et traiter efficacement ce trouble du sommeil.

Le sexe

Le ronflement, souvent associé à une prédominance masculine, est largement influencé par des facteurs hormonaux. Les femmes, protégées par leurs oestrogènes jusqu’à la ménopause, deviennent après tout aussi sujettes au ronflement que les hommes, pouvant entraîner des problèmes comme l’apnée du sommeil. Bien que les statistiques suggèrent une fréquence plus élevée chez les hommes (environ 40 % contre 24 % chez les femmes), il est essentiel de reconnaître que chaque cas est unique, le ronflement affectant également certaines femmes et épargnant certains hommes.

Cette disparité peut s’expliquer par des voies respiratoires plus étroites et une prévalence accrue d’apnée obstructive du sommeil chez les hommes.

L’âge

Le ronflement tend à s’accroître avec l’âge. Ce phénomène, qui augmente progressivement au fil des années, peut être attribué à divers facteurs liés au vieillissement, tels que le relâchement des tissus musculaires et la modification des voies respiratoires.

Le poids

L’excès de poids et l’obésité sont des facteurs favorisant les ronflements quotidiens, souvent accompagnés d’épisodes d’apnées du sommeil. Cette corrélation souligne l’impact significatif du poids sur la prévalence du ronflement.

La position

La position corporelle pendant le sommeil joue également un rôle crucial dans l’intensification des ronflements. En particulier, la position allongée sur le dos est connue pour aggraver ce phénomène sonore.

La maladie

Certaines conditions médicales, comme l’obstruction nasale ou naso-pharyngée, peuvent être à l’origine des ronflements. Des facteurs tels qu’une déviation de la cloison nasale, une rhinite allergique ou des affections comme la rhinopharyngite ou une angine avec des amygdales volumineuses peuvent contribuer à intensifier ce phénomène sonore.

La consommation d’alcool

La consommation d’alcool est un facteur majeur pouvant aggraver les ronflements. L’effet relaxant de l’alcool sur les muscles de la gorge peut entraîner des vibrations anormales du pharynx pendant la respiration, augmentant ainsi le bruit du ronflement.

Le tabac

Le tabac, en raison de son effet pro-inflammatoire, induit une inflammation chronique des voies aériennes supérieures, entravant ainsi le flux d’air. Cette réaction inflammatoire peut contribuer significativement aux ronflements en créant des obstructions dans les voies respiratoires.

La prise de médicaments

La prise de médicaments au coucher, tels que des somnifèrestranquillisants ou antihistaminiques, peut influencer les ronflements en diminuant le tonus musculaire. Cette réduction peut contribuer à des vibrations anormales du pharynx pendant la respiration, augmentant ainsi la probabilité de ronflements.

Le ronflement chez l’enfant

Le ronflement chez l’enfant peut être temporaire, souvent lié à une rhinopharyngite. Cependant, une persistance du ronflement peut être causée par trois principales raisons : des amygdales agrandies après des angines, des végétations hypertrophiées suite à des rhinopharyngites récurrentes avec éventuel reflux gastro-œsophagien ou une rhinite allergique, bien que rare avant l’âge de 5 ans.

Si votre enfant présente un sommeil agité, des réveils fréquents, des terreurs nocturnes ou d’autres symptômes tels que des pauses respiratoires, des sueurs, ou des vomissements nocturnes, le diagnostic d’apnées du sommeil doit être envisagé, surtout s’il est en surpoids. Un sommeil perturbé peut entraîner une fatigue, des maux de tête, une respiration buccale, et potentiellement des problèmes d’attention, d’hyperactivité et des troubles d’apprentissage scolaire.

Comment faire pour ne plus ronfler ?

Le ronflement indique un déséquilibre dans le fonctionnement de notre corps. Ce phénomène nuit à la qualité de notre sommeil, accumulant ainsi une dette de sommeil qui se traduit souvent par une difficulté à se lever et une sensation de fatigue matinale persistante. Identifier la cause du ronflement est crucial pour rétablir un sommeil réparateur, avec des retombées positives sur la mémoire, la santé, le bien-être mental et même les muscles.

Pour éliminer le ronflement, il est essentiel de cibler sa source. La réalisation d’un examen du sommeil, tel qu’une polysomnographie, offre une analyse approfondie des phases de sommeil et permet d’identifier les origines du ronflement.

Pour une solution efficace, il est recommandé de consulter des spécialistes du sommeil, comme Somnolink, qui propose des examens à domicile pour vous aider à trouver la réponse à vos problèmes de ronflement.

No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.