Les différentes possibilités d’évoluer dans le transport de marchandises

Les métiers dans le transport de marchandises

Les métiers dans le transport routier de marchandises sont nombreux et conviennent pour les personnes avec ou sans bac. Pour les gens sans bac, il est possible de devenir un chauffeur livreur, un chauffeur routier de marchandises, un chef d’atelier, un guideur de convoi exceptionnel ou un convoyeur de fonds. Avec un bac, les fonctions sont aussi nombreuses, alors faites le point sur ce sujet. Vous découvrirez que les tâches sont très variées.

Des métiers de bases dans une société de transport de marchandises

Il est possible d’être un affréteur routier après avoir suivi une formation. Celle-ci peut se rapporter à un bac pro transport, un bac pro logistique, DUT gestion logistique et transport, un BTS transport et prestations logistiques ou un titre professionnel technicien supérieur transport logistique. La principale tâche d’un affréteur est de jouer le médiateur entre des clients qui ont des produits à livrer et les transporteurs. Il recherche le moyen de transport le mieux adapté pour sa clientèle. C’est valable en termes de trajet, de temps et de tarif. Le concept au coeur du travail est la coordination, la flexibilité et l’organisation.

L’organisateur ou l’agent d’exploitation figure également parmi les acteurs potentiels dans une société de transport de marchandises. Ce professionnel utilise toutes les ressources pour assurer la livraison des marchandises, mais aussi pour satisfaire les clients. Il choisit donc les chauffeurs et les moyens de transport, que ce soit par route, mer, chemin de fer ou par air. Bien sûr, il doit respecter une réglementation bien définie et une sécurité optimale. L’agent d’exploitation Chronotruck est favorablement en contact direct avec les clients, les chauffeurs et les professionnels en charge de l’exploitation et de l’équipement. Il doit savoir s’adapter à toutes sortes de situations. Pour le diplôme, il doit avoir un bac pro transport, un BTS transport et prestations logistiques, un titre professionnel technicien supérieur transport logistique ou un DUT gestion logistique et transport.

Devenir un directeur d’exploitation

Un directeur d’exploitation est au même titre que le responsable d’organisation des transports. Sa fonction est de superviser et de coordonner les personnes en charge de l’organisation des transports. Il s’agit précisément d’affrètement, de quai ou d’exploitation. Veiller à la rentabilité du service exploitation en fonction des buts définis par la direction générale fait aussi partie des fonctions de l’organisateur des transports. Bien sûr, il a à sa disposition une équipe qui travaille de très près avec lui.

Pour assurer toutes ces fonctions, le directeur d’exploitation doit unir des qualifications techniques avec des connaissances pointues en gestion et en management, mais aussi, il doit prendre des décisions en toute rapidité. Dans ce poste, il est exigé de maîtriser une langue étrangère. En maîtriser plusieurs serait donc un réel atout pour pouvoir occuper cette fonction. Pour la formation, elle doit être à la hauteur des exigences du métier. Ainsi, il faut avoir un BTS transport et prestations logistiques, un titre responsable production transport logistique de l’ISTELI (Institut supérieur du transport et de la logistique internationale), un DUT gestion logistique et transport, un titre manager opérationnel transports et logistique de l’EST-CFAMT (École supérieure des transports-CFAMT), un titre manager transport logistique et commerce international de l’ISTELI ou un master en spécialisé management de systèmes logistiques de l’IML (Institut international de management pour la logistique) ou dans l’École supérieure du transport (EST).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *